Manifestations
  
  Calendrier
  Fête de la Saint Victor
Foire aux magrets
  • magret
  •   Expositions
    Retour page d'accueil
    La base de loisirs
    Le Syndicat d'initiative
    Manifestations
    Les coteaux du gers
    Patrimoine
    Accueil des visiteurs
    Village Infos
    Foire aux magrets - magret

    En 1976 Saramon a célébré le Millénaire des fêtes de la St. Victor.

    Pendant une semaine le village a vécu au rythme d'animations variées: fête traditionnelle célébrée avec brio, concert de jazz, danses folkloriques, courses cyclistes…et, le mardi, la foire aux magrets dénommée alors :

    "la Heiro de la Sen Bitou"
    (La Foire de la St Victor)

    Pourquoi le mardi ?    Tout simplement en souvenir des marchés traditionnels de Saramon qui avaient lieu le mardi de chaque semaine: marché aux cochons, marché à la volaille, commerces ambulants de tous ordres…
    Le canard gras commençant à connaître une vogue au-delà des cercles paysans, le Comité des Fêtes tenait son idée: le mardi on mangerait du canard et on ferait revivre si possible un petit marché à l'ancienne avec artisans et des marchands ambulants. La première année le festin se présentait sous forme de brochettes de magrets préparées sur le moment et grillées sur place par une équipe de bénévoles particulièrement enthousiaste.
    Au fil des années, fort de sa réussite et de l'expérience acquise, le Comité des fêtes fit du mardi une journée gourmande de midi à minuit avec grillades de magrets entiers, frites à la graisse d'oie, et autres produits du terroir proposés par des producteurs locaux. Mais on ne pouvait tout de même pas manger en continu toute la journée: alors on trouva des animations diverses, spectacles sur la place, chants, jeux populaires…et en 1982 fut institué le "clou" de l'après-midi:

    le premier championnat du monde de mangeurs de magrets.

    Il est proposé aux concurrents 1000 g de magrets grillés froids qu'ils doivent manger avec des couverts en plastique, ce qui corse singulièrement la difficulté. Ils ont 5 mn pour ingurgiter le plus de viande possible accompagnée de Madiran à volonté. Après la pesée du reste de l'assiette, les résultats sont proclamés.
    Le record, à ce jour inégalé, revient à M. Labadens Lilian qui a réussi en 1996 à avaler 915g de magret.
    En soirée, guidées par l'odeur de la grillade, des centaines de personnes envahissent la place du village, point de convergence pour ceux qui apprécient la viande de canard mais aussi pour les amateurs de convivialité.
    On se fait servir parfois difficilement en se frayant un passage dans la foule, on s'assied avec ses amis, on partage son plaisir avec les autres convives et on finit la soirée en dansant, sans jamais se départir de sa bonne humeur.
    De midi à minuit, les meilleures années, il sera débité à Saramon près d'une tonne de magrets.